Soleil : les conseils qu’on ne vous donne jamais - le 28/06/2019 à 12h51

Article provenant d'une newsletter de ma revue fétiche "Néosanté".

On n’y échappe pas: avec l’été,  les journaux et les télés  reprennent leurs habituels refrains héliophobes et nous matraquent qu’il faut absolument se protéger du grand méchant soleil avec des crèmes, des lunettes et des vêtements. Et si c’était exactement le contraire qu’il fallait faire ? Je vais vous révéler  5 principaux secrets pour brunir sans rôtir. Accrochez-vous, car ces « astuces » risquent de  balayer les idées reçues et vous amener à revoir ce que vous pensiez savoir sur le bronzage raisonnable.

1) Exposez-vous sans filtre

Qu’ils soient chimiques ou labellisés « cosmétique bio », les écrans solaires ont tous le même défaut : ils trompent la peau et lui font croire qu’elle peut être exposée longtemps au soleil sans griller. Or comme aucun filtre n’est efficace à 100% (l’écran total n’existe pas), les UV qui déjouent le barrage peuvent pénétrer l’épiderme et y exercer leurs méfaits en cas d’excès. Privée de sa réaction naturelle d’alerte (rougeur et douleur), la peau prétendument protégée est en réalité plus menacée et l’est d’autant plus que certains fabricants rajoutent à leurs produits des substances anti-inflammatoires. En inhibant l’œdème, celles-ci accroissent encore la fausse impression que le rayonnement ultra-violet n’exerce aucun effet dommageable.Pour bronzer en sécurité, mieux vaut donc vous exposer sans bouclier et faire confiance aux signaux d’inconfort qui vous dissuaderont efficacement de continuer.

2) Rangez vous lunettes de soleil

Autre croyance à déraciner : les prétendues vertus des lunettes solaires. Quel que soit leur indice de filtration UV, ces écrans oculaires ont exactement le même inconvénient que les crèmes solaires : elles trompent le cerveau et donc la peau. En filtrant le rayonnement, les lunettes noires privent en effet la rétine des informations lumineuses que celle-ci envoie en temps réel à la matière grise. Et comme les neurones ne disposent pas des bonnes données d’ensoleillement, le système nerveux ne donne pas l’ordre aux cellules cutanées de s’auto-protéger.À l’inverse, les personnes qui font l’effort d’affronter le soleil sans lunettes sombres s’aperçoivent que leur peau réagit plus vite aux abus d’UV et s’adapte mieux aux radiations intenses. C’est ce qu’a expérimenté la naturopathe et navigatrice France Guillain : à terre comme en mer, cette femme intrépide ne s’est plus protégé les yeux et a constaté que son épiderme amadouait de mieux en mieux le soleil. En appliquant la méthode, Emmanuel Duquoc a remarqué de son côté que la luminosité estivale ne l’obligeait plus à cligner sans cesse des paupières. Peaux blanches et yeux clairs ont tout intérêt à se passer de lunettes solaires !

3) Exposez un maximum de peau

Avec ce qui précède, vous avez déjà compris qu’il vaut mieux ne pas leurrer la peau, soit directement avec des écrans, soit indirectement avec des verres faussement protecteurs. Il en va de même pour les vêtements : plus votre corps en est couvert, plus ses parties à découvert auront tendance à rougir et à brûler. Pourquoi ? Encore une fois parce que l’organisme reçoit des informations tronquées et qu’il ne perçoit plus le danger des UV dont il est bombardé. D’ailleurs, vous remarquerez que les coups de soleil surviennent plus facilement en bordure des habits, à proximité de la culotte de maillot ou de la bride du soutien-gorge : c’est bien le signe que l’épiderme souffre davantage dans les zones où on le dupe ! Naturopathe radicale mais aussi naturiste militante, France Guillain prêche volontiers pour la totale nudité face au soleil. À défaut d’adopter la tenue d’Ève ou d’Adam, couvrez-vous un minimum et ne croyez pas qu’une protection textile localisée soit très utile : votre peau risque de rougir ailleurs si vous condamnez certains endroits à la blancheur. Rien de tel que le bronzage (quasi) intégral !

4) Mangez Paleo

Tirant profit des peurs qu’elle répand, l’industrie cosméto-pharmaceutique ne pousse pas seulement à se protéger de l’extérieur : elle nous incite également à « préparer la peau » de l’intérieur et la prémunir de l’ogre solaire à grand renfort de compléments alimentaires. À en croire les publicités, il ne serait plus possible de s’exposer au soleil sans consommer toutes sortes de nutriments propices à la santé du tissu cutané. Ce que ces marchands de gélules ne précisent pas, c’est que l’alimentation permet de couvrir ces besoins particuliers : la célèbre carotte pour le bêta-carotène, la tomate pour le lycopène, le poisson gras pour les oméga-3, les fruits secs et les huiles végétales pour la vitamine E. Les autres caroténoïdes ? Vous trouverez de la zéaxanthine et de la lutéinedans les choux, les épinards ou les courges. Quant à la très tendance astaxanthine, c’est elle qui donne sa couleur rose aux crevettes, aux crustacés et au saumon sauvage. En adoptant le régime ancestral du Dr Seignal et, Emmanuel Duquoc n’a pas seulement guéri ses allergies : il a constaté que sa peau réagissait mieux au soleil qu’auparavant. Cet été-là, son épouse et leur fils d’un an,tous deux de peau claire avec taches de rousseur,ont également bruni sans rougir. Comme la saison s’y prête, passez à l’alimentation paléo en privilégiant les végétaux crus : non content de vous apporter la précieuse vitamine C, les fruits et les légumes non cuits vont vous hydrater en profondeur. Et il n’y a rien de meilleur que l’hydratation pour se dorer la peau en toute sérénité.

5) N'exposez pas une peau décapée

Dans son article de juillet,Emmanuel a oublié de rappeler que la peau est un écosystème délicat qu’un excès d’hygiène peut venir fragiliser.Mais dans sa rubrique « Naturo pratique »,notre collaborateur a déjà maintes fois signalé qu’il n’était pas bon de se récurer trop souvent l’épiderme et de le faire avec des savons corrosifs.En agissant ainsi, on modifie le pH cutané,on perturbe le fonctionnement des glandes sébacées et on détruit le film hydro-lipidique qui nous protège naturellement. La peau possède également son propre microbioteet sa santé dépend de l’équilibre entre différentes souches bactériennes, comme dans l’intestin.Ce n’est donc pas une bonne idée de se mettre au soleil après une douche, ou, pire encore, après avoir nagé dans une piscine chlorée : on en sort complètement décapé et prêt à brûler au moindre rayon, d’autant que la fraîcheur de la baignade va donner une illusion de protection. Entre la trempette et la bronzette, il conviendra d’attendre quelques longues minutes pour que la peau reconstitue ses défenses intrinsèques. Idéalement, on fera du sport entre le bain d’eau et le bain de soleil car la sueur va accélérer le processus. Ça aussi, Emmanuel vous l’a déjà dit dans ses articles sur les bienfaits des sécrétions corporelles. Quid de l’eau de mer ? On accuse son sel de nuire à la peau mais d’autres composants viennent la nourrir et la recouvrir d’un film protecteur. Personnellement, j’ai toujours observé que mon cuir de crocodile se colorait et s’assainissait plus rapidement lorsque je le laissais sécher au soleil au lieu de le frotter avec la serviette.Pas vous ?

Ces 5 conseils s'adressent aux adultes, la prudence est requise avec les peaux enfantines et celles à phototypes « nordiques »

Yves RASIR

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour ma part, cela fait 3 ans que je ne mets plus de lunettes de soleil, ni de crème protectrice. Et je peux vous assurer que les quelques coups de soleil reçus étaient vraiment bien plus légers qu'à l'époque où je me badigeonnais de crème protectrice et portais des lunettes de soleil. Maitenant j'arbore un simple chapeau par grand soleil, c'est amplement suffisant. N'oubliez pas, dame nature a tout prévue et les millions d'années d'évolution qui se trouvent derrière nous nous ont donné tous les outils "biologiques" nécessaire à la protection de notre peau. Une fois de plus, il suffit d'écouter son corps et non pas les sirènes du marketing qui veulent à tout prix nous faire achetez des produits dont nos lointains ancêtres se sont toujours passés.

 


 

Les glandes surrenales: notre passeport anti-maladies? - le 08/03/2019 à 14h13

surrenale 

   Les glandes surrénales sont 2 petites glandes qui pèsent environ 5 grammes chacune et sont localisées au-dessus des reins. Petites mais extrêmement importantes dans la lutte contre tous les stress de la vie. Le problème, c'est qu'à notre époque moderne, où nous vivons constamment dans un confort optimum, que ce soit au niveau température de nos habitations surchauffées, de nos couches d'habits pour se préserver du froid, de nos cache-nez pour tenir notre gorge au chaud, de nos fauteuils et canapés hyper confortables qui n'agressent pas nos délicats postérieurs, et bien nos glandes surrénales se trouvent être au chômage technique et tournent au ralenti.. 

   Il ne faut pas oublier que notre cerveau est un grand fainéant. Plus on lui mâche le travail, plus il est heureux car il n'aura pas besoin de dépenser d'énergie pour s'adapter à la situation rencontré (froid, chaud, ...). Ainsi, en augmentant constamment notre confort de vie, l'on va  affaiblir de plus en plus le pouvoir de ces merveilleuses glandes de défenses et forcément, dès que l'on s'écarte un peu de notre zone de confort, il y a de grandes chances que l'on tombe malade car nos glandes se reposaient sur leurs lauriers.

   Je vous conseille donc vivement de lire l'infolettre suivante parue dans la revue Néosanté et qui va beaucoup plus loin. La bonne santé de nos glandes surrénales serait essentielle pour éviter au cancer de s'installer. C'est ce qu'un médecin oncologue Belge  a constaté. Mais bien sûr ce constat n'a jamais été rendu public. Je félicite donc Yves Rasir, le rédacteur en chef de la revue Néosanté, d'avoir osé publier gratuitement les résultats surprenants de l'étude réalisée par ce médecin Belge. Vous trouverez l'article ici:

nos surrénales

   Alors, convaincu? Pour ma part cela fait depuis plus d'un an que je stimule mes glandes surrénales par une douche froide à la fin de ma douche, que je fais des saunas et que je ne m'emmitoufle pas dans plusieurs couches de vêtements en hiver, même si je ressens la sensation de froid. Je sors de temps en t-shirt par température négative, bravant les remarques des personnes qui m'entourent et qui n'arrêtent pas de me de dire "Attention, tu vas tomber malade, il faut te couvrir" . Dès lors, je ne suis plus tombé malade (angine, rhume, laryngite, ...),au grand dam des personnes qui me conseillaient de m'habiller chaudement. Par contre, certains d'entre eux sont, depuis, tombés plusieurs fois malade… Bizarre non?

La morale de ce petit témoignage personnel pourrait être:

"Qui veut améliorer sa santé, doit oser et accepter de sortir de sa zone de confort". Plus facile à dire qu’ à faire.

Il ne vous reste plus qu'à essayer. N'hésitez pas à me faire part de vos témoignages.


Conférence "Alimentation, santé et détox" - le 01/02/2019 à 15h28

 

IMG-20190125-WA0007

   Le 24 janvier, au sein de l'association "La cocotte tétingeoise", AD NATURO a fait une conférence sur l'alimentation, la santé et la détox.

    Le public a pu ainsi découvrir le lien étroit qu'il existe entre alimentation et santé.  

   La détox a également  été abordé afin de montrer qu'il n'est jamais trop tard pour nettoyer son corps afin de repartir d'un bon pied et fortifier sa santé. Cette conférence tombait très bien en ce début d'année où souvent l'on prend de bonnes résolutions.

   Après la conférence, nous avons dégusté un repas "santé" préparé avec amour par sa présidente  Mariannick Michel. Le challenge  a été relevé avec brio!

   Au menu, ni sucre, ni féculent, ni mauvaises combinaisons alimentaires ! Uniquement des légumes cuits et crus, du poisson et en dessert une excellente crème brulée...sans produit laitier mais au lait d'amande.

   Encore félicitations Mariannick d'avoir relevé le défi et d'avoir montré aux membres de l'association que "bien manger" ne rime pas forcément avec "manger fade".

   Un grand merci à Mariannick et aux membres de "La Cocotte tétingeoise" pour leur chaleureux acceuil et ce beau moment  de partage.

 


BONNE ANNEE 2019 !! - le 01/01/2019 à 00h01

AD NATURO vous souhaite une bonne année 2019. Que santé bonheur, clairvoyance et sagesse soient vos lignes directrices pour cette nouvelle année.

Et pourquoi ne pas sauter le pas et arriver en 2019 avec comme bonne et ferme résolution de laisser la malbouffe derrière soi et de se tourner vers un régime vitalisant ? Votre corps vous en remerciera!


Newsletter

Votre adresse email ne sera jamais divulgué.